Les chenilles processionnaires

Protégez vos chiens contre les chenilles processionnaires

 

Un grand danger pour les chiens
 

Les chenilles processionnaires, ainsi baptisées car elles se déplacent les unes derrière les autres, tissent leur nid de soie dans les conifères essentiellement, mais elles s'installent parfois sur d’autres arbres, comme les feuillus.

Fin mars, début avril, lorsque les températures s'adoucissent, ces insectes descendent de leur nid pour ramper à terre, et devenir alors l'un des plus grands dangers du printemps pour nos très curieux et joueurs compagnons à 4 pattes. Bien inconscients du danger et le plus souvent curieux au point de vouloir «jouer» avec les chenilles qui rampent au sol, chiens et chats mettent leur santé en péril.


Leurs poils urticants sont en effet reliés à une glande de venin. En cas de contact avec la peau ou les yeux, ou pire encore, en cas d'ingestion, il n'existe qu'une seule solution : se précipiter chez le vétérinaire.


Les symptômes à surveiller
 

Inflammations, vomissements, salivation excessive, respiration difficile sont autant de symptômes qui doivent alerter les propriétaires de chiens.

En cas de contact avec la langue de l'animal, celle-ci enflera et se tuméfiera. Il est alors nécessaire d'agir au plus vite, car votre compagnon pourrait perdre sa langue.


Vous pouvez rincer à l'eau la zone touchée, sans la frotter. Mais ne perdez  pas de temps pour emmener votre chien ou votre chat chez le vétérinaire.

A LIRE :

http://www.lamesangeverte.com/14-comment-eviter-les-problemes-causes-par-la-chenille-processionnaire.html

 

 



Réagir


CAPTCHA